Comment devenir micro-entrepreneur ?

Comment devenir micro-entrepreneur ?
8
novembre
2018

Devenir micro-entrepreneur (ou auto-entrepreneur) est de plus en plus courant pour les métiers sans réglementation. Mais l’idée de se lancer peut faire peur, surtout pour les jeunes diplômés. Cependant, la micro-entreprise peut vous permettre de donner un coup de pouce à vos projets, quels qu’ils soient, et de pratiquer le travail qui vous plaît. Cet article est destiné à tous ceux qui souhaitent entrer dans le grand bain des travailleurs indépendants et prendre connaissance de la marche à suivre pour devenir auto-entrepreneur.

Les avantages de la micro-entreprise

Tout d’abord, pourquoi créer votre micro-entreprise ? Sachez que la création d’une micro-entreprise ou d’un statut de travailleur indépendant (Québec) comporte quelques avantages non-négligeables.

Le métier de vos rêves sans contraintes

Que vous aillez envie de vendre vos créations artistiques, que vous soyez graphiste ou même traducteur, le statut de micro-entreprise est avantageux pour les professions non-réglementées. Pourquoi ? Puisque c’est un gage de professionnalisme étant donné que la plupart des travailleurs dont les professions sont non réglementées travaillent sans statut ; par conséquent, en posséder un peut rassurer vos clients. De plus, vous n’avez pas besoin d’atteindre un certain chiffre d’affaires, et vous pourrez très bien exercer un autre métier en parallèle. Vous pouvez aussi bénéficier d’aide à la création d’entreprise proposée par des organismes locaux.

La simplicité de création

Créer une micro-entreprise est très simple, et cela peut être très motivant pour pouvoir se lancer. Se retrouver face à une montagne de paperasse est bien souvent décourageant, surtout pour les jeunes générations plus partisanes du tout-numérique. Il ne faut que quelques dizaines de minutes pour vous enregistrer en tant qu’auto-entrepreneur et moins de huit jours pour recevoir votre numéro d’immatriculation.

Les démarches pour devenir micro-entrepreneur

Il y a deux manières de réaliser vos démarches pour devenir micro-entrepreneur : se déplacer à l’organisme régissant les entreprises (URSSAF pour la France et ONSS pour la Belgique) ou bien réaliser vos démarches en ligne.

Les démarches classiques

Se déplacer reste l’une des meilleures solutions lorsque l’on se lance et que l’on ne sait pas trop comment s’y prendre. Pour cela, il suffit de vous déplacer dans l’organisme approprié à la création d’entreprise, c’est-à-dire l’URSSAF en France, l’ONSS en Belgique ou divers organismes au niveau municipal et provincial au Québec, afin de prendre rendez-vous ou si vous êtes chanceux réaliser immédiatement la création de votre entreprise. Pour ce faire, vous aurez quelques formulaires à remplir et vous serez enregistré sous huit jours dans le registre des entreprises de votre territoire.

Les démarches en ligne

Les démarches en ligne sont les mêmes que celles proposées sur place à l’exception près que vous pouvez les réaliser quand bon vous semble et sans attente. Vous aurez quelques formulaires à remplir, et le tour est joué. Cependant, si pour vous la création d’entreprise est quelque chose de nouveau et de flou, mieux vaut se déplacer afin de demander conseil auprès de l’organisme de création d’entreprise, ainsi, vous serez sûr d’aller dans la bonne direction.

Quelques précisions

Voici quelques précisions utiles après la création de votre micro-entreprise, pour commencer votre activité sans encombre.

La micro-entreprise et le chômage

La grande question posée par la plupart des futurs micro-entrepreneurs : puis-je toucher le chômage ? Si vous bénéficiez déjà du chômage avant de devenir micro-entrepreneur, vous pourrez garder vos allocations à condition bien sûr de transmettre à Pôle Emploi les revenus créés par votre micro-entreprise. Cependant, si vous souhaitez toucher le chômage après avoir créé votre entreprise, la tâche se complique et malgré les promesses politiques sur le sujet, vous ne pourrez pas toucher d’allocations tout de suite.

Attention à la paperasse !

Après la création d’une micro-entreprise, vous recevrez à votre domicile de nombreux documents dont la plupart ne vous seront pas utiles. Malgré l’aspect sérieux des lettres reçues, sur lesquelles vous trouverez parfois mentionné « URGENT », ce sont en grande partie de la publicité pour entrepreneurs. Que faire ? À moins qu’il s’agisse de votre banque, de l’URSSAF, de votre organisme de Sécurité sociale ou de votre complémentaire, vous pourrez jeter. Maintenant, il ne reste plus qu’à exercer votre profession et bien payer vos impôts pour être un auto-entrepreneur sérieux et dans la légalité.

A lire aussi :