Faire du camping sauvage en toute sécurité

Faire du camping sauvage en toute sécurité
4
octobre
2018

Que vous soyez un campeur aguerri à la recherche de cohésion avec la nature ou un simple voyageur n’ayant eu ni le temps ni l’argent pour trouver un logement pour les vacances, le camping sauvage est une expérience formidable. Formidable, oui, mais à condition de savoir comment faire ! En effet, le camping sauvage peut très vite mal tourner si l’on ne prend pas en considération les quelques conseils suivants. Pour faire du camping sauvage en toute sécurité, voici quelques pistes.

La discrétion, principe de base du camping sauvage

La première précision qu’il est nécessaire d’apporter avant de vous lancer dans l’aventure du camping sauvage, c’est que cette pratique est interdite. En effet, il vaut mieux ne pas oublier que vous pouvez à tout moment être chassé et vous pouvez même risquer une amende. Ne vous inquiétez pas, la pratique reste courante, mais le premier point auquel vous devrez faire attention, c’est la discrétion. Lorsque vous projetez de monter votre tente, veillez donc à ce que personne ne vous remarque d’une part, et vérifiez que vous êtes seul.

Bien positionner sa tente pour passer une bonne nuit

Si vous avez la chance de posséder une tente pour faire du camping sauvage, encore faut-il savoir comment bien la positionner. Premièrement, il faut positionner sa tente sur un terrain plat. Si la tente se trouve sur un terrain en pente ou en cuvette, vous risquerez gros en cas d’intempéries. De plus, pensez à toujours placer la tente dans le sens du vent pour éviter les mauvaises surprises, et si vous avez d’ailleurs la possibilité de vous mettre à l’abri de celui-ci cela est préférable.

Optez pour du matériel approprié

Savoir positionner sa tente est un bon début, mais encore faut-il bien choisir sa tente ! Optez plutôt pour une tente sombre afin de ne pas être repéré. En effet, dans une tente de couleur sombre, vous pouvez allumer la lumière sans risquer d’être vu. Pensez à bien choisir vos lampes de poches également, le faisceau lumineux ne doit pas être trop fort pour ne pas attirer l’attention.  Le matériel pour lequel vous optez doit être facile à replier et à transporter.

Le camping sauvage et la route

Autre règle du camping sauvage : toujours se placer en amont de la route. Eh oui ! Si quelqu’un passe par là, sachez que l’œil se dirige toujours en aval de la route et vous risquez fort d’être repéré, ce qui pourrait vous attirer des ennuis. S’il n’y a ni amont ni aval, faites un test en marchant sur la route avec une lampe pour établir l’endroit le plus discret pour s’installer, tout en vous éloignant un peu des voies de passage bien sûr, puisque vous risquez fort de mal dormir si un bon nombre de voitures passent dans la nuit.

Et surtout : ne pas se perdre

Vous éloigner des voies de passage, oui, mais pas trop loin ! Le risque lorsque l’on fait du camping sauvage, c’est que quand on cherche l’endroit adéquat pour planter la tente, on sillonne les sentiers et on peut très facilement se perdre. Pour éviter de se perdre, il existe une solution imparable : la méthode du petit poucet. Parsemez des cailloux discrets tout au long de votre chemin (cailloux que vous serez seul à reconnaître) et optez pour l’endroit le plus discret possible. On pense à tort que lorsque l’on fait du camping sauvage il faut impérativement essayer de trouver la meilleure vue : erreur ! Il faudra justement faire le contraire pour ne pas avoir de problèmes.

Les endroits à éviter

Il y a de nombreux endroits à éviter lorsque l’on pratique le camping sauvage. Premièrement, on se met le plus loin possible de l’eau : que vous soyez en bord de mer ou au bord d’une rivière, il faut prendre en considération la marée qui arrive ou le simple fait qu’une rivière puisse sortir de son lit à tout moment. On évite également les zones de chantiers, qui peuvent vous réserver de mauvaises surprises au petit matin, tout comme les zones d’entraînement militaire bien sûr, qui peuvent être très dangereuses même si la nuit elles vous paraissent calmes.

A lire aussi :