Le binge-watching : le mal du XXIème siècle ?

Le binge-watching : le mal du XXIème siècle ?
18
septembre
2018

Le binge-watching est une pratique très courante de nos jours. Non, ce n’est pas une pathologie grave, on entend par « binge-watching » le fait de regarder des séries télévisées en grande quantité sans pouvoir s’arrêter. Ah, vous vous reconnaissez ? Vous êtes sûrement un binge-watcher. Mais cette pratique peut aussi comporter ses dangers et ses effets secondaires… Partons à la découverte de cette nouvelle pathologie.

Comment naît le binge-watching?

Mais d’où vient cette pratique si courante de nos jours ? Comme nous le verrons, le binge-watching n’est pas si récent que cela…

Un peu d’histoire sur le binge-watching

Comme on peut s’en douter, c’est aux Etats-Unis que le binge-watching trouve son origine. En français, on l’appelle aussi « gavage télévisuel ». Séries et films y passent, et couplée avec la junk food, le binge-watching est l’une des causes de l’obésité aux Etats-Unis. Les gens sortent moins de chez eux, et, par conséquent, bougent beaucoup moins. Cette pratique est apparue outre-Atlantique au début des années 2000, grâce à Internet et à l’accès toujours plus facilité des séries et des films. 

Zoom sur Netflix, l’indispensable

Cependant, le binge-watching s’est répandu un peu partout dans le monde avec l’apparition de la plateforme Netflix. En effet, elle propose plusieurs épisodes à la fois d’une multitude de séries et un nombre de films incalculable. De plus, de nos jours, personne n’aime attendre que les épisodes sortent chaque semaine : les amateurs de séries préfèrent pouvoir tout regarder et tout de suite. Très peu chère, la plateforme coïncide avec les plus petits budgets. Vous l’avez compris, Netflix, c’est l’accès à un contenu riche et varié, le tout pour une somme modique. Pas étonnant que le tourbillon du binge-watching en emporte plus d’un !

Les conséquences du binge-watching

Ce gavage télévisuel possède malheureusement ses effets secondaires, qui ne sont pas des moindres !

Isolement et dépression

Le binge-watching peut créer une dépendance. Cela vous paraît peut-être fou, mais le gavage télévisuel est bel et bien une addiction. Le premier risque lié au binge-watching est sans surprise l’isolement. Rester chez soi et regarder des séries ou des films ne permet pas de tisser de liens ou de sociabiliser, et bien souvent, de nos jours, les rues sont désertes lorsque la dernière saison de Game of Thrones sort sur les plateformes de streaming. Une récente étude américaine a prouvé que le binge-watching pouvait même favoriser la dépression et les états dépressifs, ainsi qu’une fatigue chronique.

 Les problèmes physiques liées au binge-watching

Passer la journée devant un écran est néfaste, nous ne vous apprenons rien. Cela engendre une baisse de la vision, des maux de têtes et des migraines. Mais d’autres problèmes comme l’obésité peuvent être engendrés par le binge-watching : un être humain a besoin d’être en mouvement pour pouvoir maintenir son poids de forme, et rester assis dans son canapé toute la journée n’a rien d’un sport. De plus, il a aussi été prouvé que regarder trop la télévision empêche le bon développement cérébral chez l’enfant. En effet, regarder un écran est une action passive, et le cerveau n’est pas en action, contrairement aux jeux vidéo qui seraient étonnamment bénéfiques (sans abus, bien entendu) pour les capacités cérébrales d’un individu. 

Comment cesser d’être un binge-watcher ?

Mais toute la question est là, comment retrouver la motivation après tout ce temps passé à regarder un écran ? La solution paraît simple, mais pour certaines personnes vraiment accros, cela peut être problématique.

Quelques astuces pour cesser d’être un binge-watcher

Si vous êtes dans la fin de semaine ou en jour de congé, à votre réveil, n’allumez pas tout de suite votre télé ou votre ordinateur. Profitez-en pour sortir une petite demi-heure, allez marcher ou acheter votre pain chez le boulanger du coin, en somme, allez prendre l’air. De plus, ne refusez plus les invitations pour rester chez vous ! Si un ami vous propose d’aller boire un verre, acceptez, même si vous devez vous forcer un peu.

N’ayez pas peur de demander de l’aide !

Si vous avez un réel problème d’addiction, n’hésitez pas à en parler à votre médecin ! Cela vous semble ridicule ? Les écrans sont aussi à consommer avec modération. N’ayez pas peur, le binge-watching n’est pas si différent d’une addiction aux drogues ou à l’alcool, des spécialistes sauront vous aider.

A lire aussi :