Qu’est-ce que les plantes emménagogues ?

Qu’est-ce que les plantes emménagogues ?
18
décembre
2018

Les plantes emménagogues sont des plantes dont la fonction est de stimuler le flux sanguin dans la région utérine et pelvienne. Il y a plusieurs intérêts à utiliser des plantes emménagogues, dont celui de régulariser les menstruations qui peuvent être très capricieuses : retard, irrégularités, aménorrhée, le tout dû au stress, à l’anxiété ou à la maladie. En quelques mots, les plantes emménagogues peuvent devenir de très bonnes alliées… À condition bien sûr de savoir comment les consommer et à quel moment !

Les utilisations des plantes emménagogues

Pour quelles raisons devrions-nous consommer des plantes emménagogues ? Stimuler la région pelvienne et utérine peut avoir diverses nécessités.

Régulation des menstruations

Toutes les femmes y passent au moins une fois dans leur vie : les règles irrégulières ou peu abondantes. Elles peuvent être causées par le stress, un désordre hormonal ou même certaines maladies, et tirent la sonnette d’alarme sur l’état physique ou psychologique d’une femme. Les plantes emménagogues ont une double fonction pour y remédier : elles stimulent le flux sanguin au niveau de l’utérus, comme nous l’avons précisé, mais elles permettent aussi de débarrasser le foie des toxines qui s’y accumulent et régulent le stress.

Des plantes abortives ?

De nombreuses rumeurs circulent à propos des plantes emménagogues. Parmi celles-ci, on retrouve l’idée que les plantes emménagogues sont nécessairement des plantes abortives puisqu’elles stimulent l’utérus. Vrai et faux. La consommation régulière de ces plantes en quantité raisonnable n’entraîne pas nécessairement l’avortement, du moins aucune étude concrète ne le prouve, mais elles peuvent nuire au fœtus. L’abus de ces plantes peut aussi entraîner une intoxication qui, elle, peut avoir un effet abortif.

Quelques plantes emménagogues connues

L’utilisation des plantes emménagogues remonte à l’Antiquité. Si elles sont très nombreuses, quelques-unes possèdent un pouvoir emménagogue bien plus convaincant.

La sauge sclarée

La sauge sclarée est une plante exceptionnelle ! Elle permet de réguler le cycle menstruel et les déséquilibres hormonaux ainsi que de calmer les douleurs liées aux menstruations. Comment ? Grâce à la présence de sclaréol, un composé qui imite l’action des œstrogènes et qui, par conséquent, régule l’intégralité du système hormonal féminin. Quant aux douleurs menstruelles, c’est le linalol contenu dans la sauge sclarée qui la rend efficace pour lutter contre les spasmes et qui traite les problèmes qui en découlent comme l’irritabilité. La sauge sclarée est aussi très indiquée pour les femmes en période de ménopause.

Le persil

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le persil est l’une des plantes emménagogues les plus réputées. Tout comme la sauge sclarée, le persil est riche en composés qui imitent l’action des œstrogènes de l’appareil reproducteur féminin, et notamment en ocytocine. Autrefois, le persil servait à déclencher les accouchements, et de nos jours, il permet de déclencher les règles en retard et de soigner tous les maux liés aux déséquilibres hormonaux. L’avantage avec le persil, c’est qu’il est facile à trouver, son prix est plutôt modeste et il est possible de l’intégrer facilement à une alimentation saine.

Comment les consommer ?

Il y a plusieurs façons de consommer des plantes emménagogues : vous pourrez préférer les consommer fraîches, séchées, en tisane, en décoctions ou même en huile essentielle.

Plantes fraîches ou séchées, tisanes et décoctions

L’avantage avec certaines plantes emménagogues comme le persil, c’est qu’elles sont très faciles à trouver. Pour consommer ces plantes, il est vivement conseillé de les faire infuser dans de l’eau, qu’elles soient fraîches ou séchées. L’idéal pour concocter votre boisson emménagogue, c’est de faire bouillir les plantes une dizaine de minutes, de filtrer l’eau et de boire le liquide tout au long de la journée ou pendant la nuit. Ainsi, les nutriments passeront plus facilement dans l’organisme.

Les huiles essentielles, avec précaution

Les huiles essentielles peuvent aussi être une bonne option. Mais attention, toutes les huiles essentielles ne sont pas à consommer ! Demandez toujours l’avis d’un herboriste ou d’un pharmacien. Pour consommer une huile essentielle, il suffit de déposer trois gouttes dans une cuillère à café de miel et de l’ingérer. Simple, non ? La sauge sclarée, par exemple, peut se consommer facilement en huile essentielle.

A lire aussi :